Espaces publics de la Ville-Haute de Charleroi
Image : Bureau Bas Smets 

REVITALISATION DE L’ESPACE URBAIN

 

La ville est aujourd’hui handicapée par un tissu urbain déstructuré à l’Ouest de la ville-haute : les espaces urbains sont vieillissants, dégradés et sacrifiés à la voiture et le territoire manque de lisibilité.
Pourtant la plupart des espaces publics de la ville-haute ont un potentiel de développement très élevé, aussi bien en termes d’habitat, d’urbanisme, de paysage que d’un point de vue commercial, culturel ou événementiel.


REDYNAMISATION URBAINE / GRANDS AXES ET ESPACES PUBLICS / 33.054.848 €

 

Les grands axes et espaces publics concernés sont les suivants:

  • La place Charles II (le « Cœur de la Ville »): la place où se dressent l’Hôtel de Ville et le Beffroi de Charleroi classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, doit être l’espace public de référence où la perception des différentes facettes de la ville sera la plus évidente et la plus symbolique: un écrin pour l’Hôtel de Ville.
    La Place Charles II sera dédiée aux piétons et les petites rues ceinturant l’Hôtel de Ville seront rénovées.
  • La place du Manège: la place sera traitée de manière sobre et végétale permettant l’organisation de manifestations diverses et pourquoi pas le jardin du mayeur... la future Place du Mayeur
  • Les rues Neuve et de la Régence: ces liens entre la Place Charles II et le Square du Monument seront rénovés en surface. 
  • L’avenue de Waterloo et le Square du Monument : le grand axe pénétrant du cœur de ville et le square seront complètement mis à neuf. Le Monument sera conservé dans une toute nouvelle scénographie faisant la part belle aux jeux et au développement du commerce. 
  • Le Boulevard Bertrand: le Boulevard sera réaménagé de manière à élargir la drève centrale pour inviter à la balade, agrandir les espaces publics, améliorer la mobilité douce et rationaliser le stationnement.
  • L’axe Solvay-Beaux-Arts-Université du Travail: un axe majeur de la ville-haute reliant plusieurs lieux symboliques (Eden, Palais des Beaux-Arts, Manège, Palais des Expositions, Université du Travail, BPS22, Centre universitaire Zénobe Gramme…).

L’enjeu est de parvenir à transformer l’esplanade existante en un véritable itinéraire de déplacement, afin de retisser le lien entre le centre-ville et deux futures grandes polarités que sont le Campus des Sciences, des Arts et des Métiers (plateau de l’UT) et le pôle des grandes conférences et de l’événementiel (Congrès – Expo – Beaux-Arts).•

La reconversion complète de la trémie en parking et accès parking, ainsi que l’amélioration de l’offre de stationnement s’inscrivent pleinement dans cet objectif de connexion des pôles urbains. Ainsi transformé, cet espace sera traité sous la forme d’un axe intégré et cohérent où le piéton aura la priorité. 

 

 

Téléchargement des images en HD / Download images
Crédits images : Charleroi District Créatif - Bureau Bas Smets

 

Téléchargement des dossiers presse et projet au format PDF

 

Equipe de conception - Maîtrise d'oeuvre : 

Architecte-Paysagiste, Mandataire : BUREAU BAS SMETS, Bruxelles
Architecte : ATELIER BOW-WOW, Tokyo
Architecte-Urbaniste : MDW ARCHITECTURE, Bruxelles
Bureau d’Etude Technique : VK ENGINEERING, Merelbeke
Project Management : ADVISERS, Bruxelles
Conception Lumière : ON, Paris
BET Mobilité : EGIS, Lille
Mobilier Urbain : MULLER VAN SEVEREN, Gand
Graphiste : PAM&JENNY, Bruxelles
Réalisateur / scénariste : MICHEL ROSKAM, Bruxelles
Artiste : GUILLAUME BRUÈRE, Berlin
Avocat : HAVET & VANHUFFEL, Ottignies-Louvain-La-Neuve


RENFORCEMENT DE L’ACCESSIBILITÉ AU PÔLE ÉCONOMIQUE DU CŒUR URBAIN / 2.526.175 €

L’accessibilité au Pôle des grandes conférences et de l’événementiel sera renforcée par la réalisation d’une bretelle de raccordement au petit ring de Charleroi, ceinture physique du cœur urbain, actuellement en cours de réfection globale (projet porté par le SPW). Suite à la fermeture et à la reconversion de la trémie Solvay, ce nouvel accès (entrée et sortie) au R9 réduira la pression de l’automobile autour de ce pôle.

© Charleroi Bouwmeester - télécharger l'image en HD


ASSAINISSEMENT DES CHANCRES DU CŒUR URBAIN / 2.957.500 €

Afin de réaliser les travaux prévus, deux sites doivent être assainis:

  1. le site « Verreries des Ancres »: l’assainissement de la zone d’intervention permettra l’aménagement de nouvelle bretelle mentionnée précédemment.
  2. le site « Centre de Congrès »: l’assainissement de la zone d’intervention permettra de créer un Centre de Congrès sur plusieurs niveaux dont un sous-sol. On trouve aujourd’hui un parking, une gare de bus et un entrepôt relatif au Palais des Beaux-Arts.

RÉAMÉNAGEMENT DES ESPACES PUBLICS LE LONG
DE LA SAMBRE + QUAIS + HALTE NAUTIQUE / 11.230.000 €
 

Ce projet est pleinement complémentaire des autres projets du portefeuille Phénix (programmation 2007-2013) et notamment la transformation de l’ancienne Banque Nationale en « Porte des Arts » et la création de la « Placerelle », place publique suspendue au-dessus de la Sambre. Il s’inscrit également dans le prolongement du projet de rénovation du site de la Gare de Charleroi Sud porté par la SNCB.

Les parties non traitées connaissent aujourd’hui un état de dégradation important. L’objectif est d’améliorer la visibilité de l’eau depuis la ville et de prolonger la requalification des quais existants en aval et en amont de la Sambre sur tout son parcours dans le centre-ville et sur ses deux rives. L’aménagement consistera principalement à améliorer les cheminements existants et à traiter les parois verticales des berges.

Par ailleurs et pour répondre à une demande croissante des plaisanciers, une halte nautique sera réalisée sur l’actuel emplacement de la gare des bus. Cet outil renforcera l’attractivité de la Ville et contribuera au développement de l’activité commerciale. 

© Charleroi Bouwmeester

télécharger l'image des Quais en HD


PLAN LUMIÈRE / 1.834.362 € 

La « mise en lumière » des espaces publics est un élément important pour renforcer la lisibilité et l’attractivité urbaine, et contribuer au sentiment de sécurité.
 
Ce plan lumière permettra de faire les bons choix de techniques d’éclairage (diming, modulation avec capteurs de mouvements, etc.) ainsi que des choix sur le positionnement judicieux des sources lumineuses (économie d’énergie, pollution lumineuse…).

Quatre catégories de lumière seront mises en œuvre dans la ville :

  • La « lumière fonctionnelle » sur la trame du réseau secondaire de l’intra-ring. Les systèmes installés y seront simples et fonctionnels, ils privilégieront les économies d’énergies.
  • La « lumière structurante » qui couvrira les grands axes structurants de l’espace urbain, là où une adaptation de la lumière en cohérence avec l’aménagement de l’espace public est nécessaire.
  • La « lumière événementielle » qui sera installée dans quelques endroits stratégiques de la ville bien spécifiques, les « événements urbains » (places, entrées de parcs…). La modularité de l’éclairage sera réalisée pour ces zones.
  • La « lumière scénographique » qui mettra en valeur les bâtiments et monuments remarquables de la ville.

© Charleroi Bouwmeester télécharger l'image en HD